Transgenre ou le corps projet

Disponible chez Amazon
Canada | Europe | UK | USA

Résumé
Ce numéro veut relever deux phénomènes. Premièrement, le corps conçu comme un projet ouvre dorénavant des possibilités inédites, puisqu’il est possible de le transformer et de le modifier. Sur le plan biologique, changer de sexe indique dorénavant que le corps n’est plus considéré comme une essence, mais bien comme une plateforme fluide et flexible à partir de laquelle peuvent être élaborés différents projets au fil du temps. Deuxièmement, rendre visite à son médecin s’est aussi la possibilité de se voir prescrire toute une batterie de tests qui rapproche d’autant l’horizon de la peur face à sa propre condition de santé. D’un côté, la crainte de ne pas vivre avec l’appareillage génétique approprié pour le reste de ses jours, de l’autre, la crainte qu’un quelconque dérèglement, caché dans le corps, biochimique ou génétique, puisse écourter l’espérance de vie. Dans un cas comme dans l’autre, rien ne garantit que les interventions proposées puissent reculer d’autant cet horizon de la peur qui s’est graduellement dessiné dans la psyché de l’individu.